Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 20:52

Un détail de l'Histoire.

Incursion frileuse au Théâtre de la Bastille et dans ce qu'on appelait autrefois le théâtre d'avant-garde.
Voici Sauve qui peut (pas mal comme titre), une pièce à sketches adaptée des Dramuscules de Thomas Bernhard et jouée ici par une troupe belge tg San.

Le mélange est détonnant et il faut retenir les noms des deux.
De l'autrichien Thomas Bernhard, troublion provocateur, on goûte l'art de relever dans les dialogues les plus quotidiens les relents de racisme ou de fascisme les plus honteux. Ces bons bourgeois qui finalement regrettent un peu le bon temps où la police tenait la rue et savait tirer dans le tas, dans cette racaille, qu'il s'agisse désormais des étudiants ou des turcs, voire des yougoslaves.
[...] Finalement, les juifs, bla bla bla, bla bla bla, c'était quand même pas si terrible que ça dans les camps. Hein ? Dans les petits camps. Les petits camps.
Du trio belge tg Stan, on déguste l'art de mettre en parole les mots.
Une maîtrise parfaite de la diction. Un travail essentiel et stupéfiant sur le texte.
Un art consommé de ciseler les mots, de rechercher ceux qui font mal et de les ramener de loin, de les remonter à la surface du dialogue, de vous les répéter en pleine figure jusqu'à ce qu'on comprenne l'intégralité et la puissance de leur pouvoir maléfique.
On est littéralement suspendus aux lèvres de ces trois-là et notamment de Jolente de Keersmaeker.
Entre chaque saynète, quelques pitreries : on s'y déshabille et se rhabille, comme pour mettre à nu puis déguiser l'horreur de ces gens-là.
Le texte dit est si bien dit qu'on les trouve parfois un peu longuets ces intermèdes, oui mais c'est peut-être la condition nécessaire pour décompresser, respirer un peu d'air et d'humour avant de repartir, impatient et concentré, pour le texte suivant.
Ces rares textes (parfois inégaux mais au moins trois sur cinq valent à eux seuls le déplacement) ont un petit goût de trop peu.
Je ne sais pas si on aura l'occasion de retourner au théâtre de la Bastille mais ce qui est sûr, c'est qu'on essaiera de ne pas manquer le prochain spectacle de tg Stan.


Pour celles et ceux qui aiment se faire secouer les neurones.
L'avis de Théâtre On Line.
Le spectacle est en tournée : à Toulouse fin janvier, à Lyon début février.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Pestacle
commenter cet article

commentaires

On A Tout Rangé