Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 08:55
Asiaphilie
Singing in the rain.

Johnnie To (from Hong-Kong) est connu depuis l'an passé pour ses deux films Élection 1 et 2, réputés violents (on les a pas vus).
Le revoici dans une étonnante petite comédie où pas un seul coup de feu n'est tiré.
Un Sparrow, c'est un moineau bien sûr mais aussi un pickpocket en argot de Hong-Kong.
Et nous suivons dans les rues de l'ancienne ville coloniale (superbement filmées, ah les escaliers et les ruelles de Hong-Kong !) une bande de quatre petits malfrats, quatre frères (superbement filmés, ah les quatre frères sur le vélo !) en quête de portefeuilles à subtiliser.
L'un d'eux voit un moineau (un vrai cette fois) s'installer dans son appartement par la fenêtre ouverte et à Hong-Kong, lorsqu'un moineau entre dans votre appartement par la fenêtre, c'est un peu comme le vendredi 13 chez nous : certains disent que ça va vous porter chance, d'autres que ça ne vous vaudra que des ennuis.
Et un autre moineau va traverser leur vie : c'est Kelly Li (déjà vue dans Boarding Gate) qui virevolte de ci de là dans les rues de Hong-Kong, tel un oiseau apeuré. Ce moineau-là cherche à recouvrer sa liberté et la jeune femme va joliment embobiner les quatres frères pour l'aider à ouvrir sa cage.
On est sur le ton de la comédie, presque de la comédie musicale américaine, avec d'ailleurs une très jolie musique du français Xavier Jamaux, un peu rétro, quelque part entre jazz et exotisme chinois.
Certaines scènes de rue sont filmées tel un ballet, comme celle, mémorable, des pickpockets et de leurs parapluies sous l'averse.
Johnnie To à propos de Hong Kong : Hong Kong est une ville qui change constamment. C'est à Hong Kong que l'Est rencontre l'Ouest, que l'ancien se mélange au moderne. Les habitants sont sans cesse en mouvement, et la topographie de la ville reflète cette énergie permanente. Hong Kong est bien la ville de tous les possibles.
L'intrigue est minimaliste mais c'est léger, plein d'humour et de tendresse, truffé d'amusantes scènes très visuelles.
Un joli moment de cinéma ...
... si vous arrivez à dégoter l'une des rares salles qui veut bien distribuer ce film !


Pour celles et ceux qui aiment l'exotisme de Hong-Kong.
Herwann en parle ainsi que Playlist et surtout Asiaphilie.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Cinoche
commenter cet article

commentaires

LVE 19/06/2008 09:56

Moui. Pas un grand Johnnie To tout de même. Un petit cru... Un peu trop simpliste, manquant un peu d'ampleur, de carrure. Une fin indigente. Mais les sièges du MK2 Grande bibliothèque sont confortables. Alors.

Benjamin F 18/06/2008 13:51

C'est vrai qu'il faut un peu se battre pour trouver une salle qui le joue, lol. Mais bon ça en vaut la peine, Sparrow c'est frais et léger tout en étant dense.Merci pour le lien vers Playlist ;)A+Benjamin

On A Tout Rangé