Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 07:40

Nicolinux en parle


L'homme de fauteuil.

Quel succès que ce film qui continue de remplir les grandes salles des grands cinés toujours aussi combles ! Rien que pour cela, rien que pour ce succès grand public, bravo.

Pourtant pas facile de se dépatouiller d'un sujet aussi casse-gueule qu'un film sur un tétraplégique.

Même si on se souvient qu'Alain Monne avait fort bien réussi sa copie avec Sophie Marceau et Christophe Lambert (c'était L'homme de chevet).

Même si ce film-ci est inspiré d'une histoire vraie : alibi certainement nécessaire pour s'autoriser à déployer l'humour de la comédie sur un tel sujet.

Avec ces Intouchables, Olivier Nakache et Eric Toledano réussissent à leur tour l'exercice de style.

Grâce surtout à François Cluzet et Omar Sy.

Grâce surtout à Omar Sy (celui du SAV de Canal) qui crève l'écran, du moins sur le ton de la comédie (après cela, ce sera peut-être difficile de changer de registre).

Avec tout le battage qui entoure ce succès, voius connaissez forcément l'histoire : un riche tétraplégique des beaux quartiers(1) se morfond dans son fauteuil. À la recherche d'une aide(2) il tombe par hasard sur Omar Sy, grand black de banlieue à peine sorti des pattes des keufs. La rencontre des deux extrêmes va détonner. Le mélange est explosif et l'insensible Cluzet va être enfin touché par quelque chose : l'humour et l'amitié du grand black de la banlieue. Et le public comblé a droit à une belle histoire, bien racontée, avec juste ce qu'il faut d'émotion et beaucoup, beaucoup d'humour.

Une histoire vraie à laquelle, c'est paradoxal, on ne croit pas un seul instant. Mais peu importe, c'est un film pas un reportage.

De tout cela il ne reste pas grand chose à la sortie : paralysés par tant de bonnes intentions, on n'a pas vraiment été touchés par cette romance(3). Mais peu importe, il y eut le plaisir d'un bon moment passé devant la toile ... en compagnie de très nombreux spectateurs !

___________________________

(1) : l'adage est encore vérifié - mieux vaut être riche et tétraplégique que pauvre et paralysé

(2) : après l'homme de chevet déjà cité, voici donc l'homme de fauteuil

(3) : contrairement à la poésie tropicale qui baignait le film avec Sophie Marceau et son chéri


Pour celles et ceux qui aiment les belles histoires.
Pascale et Nicolinux en parlent.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Cinoche
commenter cet article

commentaires

dasola 26/11/2011 18:59


Bonsoir, je confirme que l'on rit pas mal mais c'est un film qui ne laisse pas beaucoup de souvenirs. Je l'ai vu en avant-première plus d'un mois avant sa sortie et j'ai eu du mal à écrire un
billet parce que je n'en m'en rappelais pratiquement plus. C'est une suite de saynètes et pas grand-chose d'autre et on ne voit qu'Omar Sy. Bonne soirée.

le Bison 20/11/2011 17:51


Comme tu dis, Peu Importe.


Que l'histoire soit loufoque, soit fictionnée sur la base de réalité, soit invraisemblable ou dérangeante. On rit du début à la fin, quelques moments d'émotions et beaucoup de franches
rigolades... Et c'est l'essentiel pour un tel film.


Du rire et encore du rire, sur un sujet sérieux et grave. Peut-être que certaines personnes qui ont ri dans la salle, respecteront un peu plus les parkings réservés aux personnes à mobilité
réduite...


Mais ça fait quand même du bien de rire, et de se défouler les zygomatiques sur toute la longueur d'un film !

On A Tout Rangé