Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 07:05
Le site du Théâtre de la Tempête

Quand le dindon danse le haka.

Feydeau est une valeur sûre. Surtout quand la mise en scène arrive à dépasser le ronron boulevardier d'un XIX° très bourgeois.

Et c'est bien le cas de ce Dindon qui glougloute(1) dans la cour de la Cartoucherie au Théâtre de la Tempête sous la direction de Philippe Adrien.

Le théâtre de Feydeau et de ses portes qui claquent est inévitablement comparé à un mécanisme d'horlogerie. Et c'est bien cette mécanique, au sens propre, que Philippe Adrien a astucieusement mise en avant avec plateau qui tourne et portes qui virevoltent sur la grande scène du Théâtre de la Tempête.

Le premier acte est superbe et l'on jubile à voir les comédiens (tous excellents) s'empêtrer à qui mieux mieux dans un échafaudage de mensonges de plus en plus branlant, avec un texte revigoré (!) où sont savamment mis en avant les sous-entendus les plus osés.

Il suffit de quelques minutes et le personnage le plus truculent, le futur dindon joué par Eddie Chignara, se met à danser le haka sur scène pour charmer la belle ... son énergie et sa maîtrise sont époustouflants et toute la salle applaudit. C'est gagné. On est avec eux.

...

Malheureusement, la pièce s'alourdira ensuite avec de nouveaux personnages, de nouveaux lieux, ... le charme fragile sera bientôt rompu. Il faudra attendre les scènes finales pour que la magie revienne peu à peu. C'est bien dommage car on en vient à regretter que les efforts des acteurs et du metteur en scène ne soient finalement pas mieux servis par un texte un peu trop long.

__________________

(1) : oui le dindon ne gougoule pas (ça c'est nous) ; j'ai vérifié sur wikipédia et remplacé mon roucoule initial (oops !) par ce glougloute


Pour celles et ceux qui aiment les portes qui claquent.
C'est jusqu'au 24 octobre au Théâtre de la Tempête dans la belle enceinte de la Cartoucherie (avec navette gratuite depuis le métro Vincennes).
Publikart et Les 3 coups en parlent.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Pestacle
commenter cet article

commentaires

On A Tout Rangé