Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 06:30

Yakakliker pour écouter


From Glasgow.

Il y en a qui ont vraiment un don pour se choisir des noms ...

Après l'insipide The National qui cachait bien son jeu au fin fond de l'Ohio, voici Belle & Sebastian venus de Glasgow.

Jusqu'ici on fuyait leurs pochettes au pseudo qui fleurait bon la Star'Ac.

Mais voilà, il ne faut pas se fier aux apparences et c'est le nom d'Isobel Campbell (croisée récemment) qui nous aura introduit chez ces écossais qui revendiquent la référence au bon vieux feuilleton de notre enfance, ... oui parce que, c'est le comble, il s'agit bel et bien du Belle et Sébastien de Cécile Aubry !

Malheureusement la Belle a quitté le Sébastien et rares sont les chansons avec la douce Isobel Campbell (comme sur le très beau et très mélancolique Nothing in the silence) qui a quitté trop tôt le groupe après s'être séparée de son leader Stuart Murdoch.

Depuis, Sarah Martin a pris le relais.

On aime moins la “remplaçante” mais les mélodies, les arrangements et la voix de Stuart Murdoch sont toujours là : comment ne pas craquer pour Lord Anthony par exemple ?

Un petit parfum de pop désuète(1), du charme, beaucoup de douceur et de l'humour (oillez oillez l'ambiance bal du samedi soir de Meat & Potatoes !). De jolies mélodies pour une pop fraîche et sans prétention, souvent pimpante comme les trompettes de Dress up in you ou les guitares d'Another sunny day.

Les arrangements de Belle & Sebastian sont riches et judicieux laissant toujours la part belle aux voix : leur musique, c'est des chansons faites pour être chantées.

Quelques paroles de Nothing in the silence :

But in silence there is truth

There is beauty, there is love

There is nothing in the silence

To be frightened of

...

She talks of clarity and silence

Of beauty and of truth

But search her heart for evidence,

Search her soul for proof

Take a look behind her eyes / And you will see

That she knows nothing of silence

Silence can only come from me.

____________________

(1) : MAM moins nostalgique, trouve cela, je cite : “un peu cucul” ... Mince, je n'aurais pas dû lui dire le nom du groupe avant.


Pour celles et ceux qui aiment la pop et les kilts écossais.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 06:11

Yakakliker pour écouter


Ressac.

Et revoici les deux compères Marc Collin et Olivier Libaux pour une ... Nouvelle Vague, une de plus.

Leur concept est connu (et nous plaît bien) : remixer quelques vieux tubes des années passées, le plus souvent façon bossa nova(1), prendre quelques belles et douces voix très actuelles, le plus souvent féminines, agiter un peu mais pas trop et servir frais et sans prétention.

À chaque album il faut quand même faire preuve de création et renouveler un peu le coquetèle.

La dernière fois ce fut en mettant des duos en musique : la douce voix d'une très actuelle chanteuse franco-française et celle, plus masculine, plus mûre, de l'original (façon Mélanie Pain et Martin Gore par exemple).

Cette fois ce sera en quittant le registre anglo-saxon pour le franco-français.

Et nous voici donc avec l'Aventurier (oui, celui d'Indochine !) chanté par un agréable duo : Helena Nogerra et Louis Ronan Choisy. Ou encore un très très réussi Marcia BailaAdrienne Pauly emprunte temporairement (mais avec bonheur) le micro de Catherine Ringer. On peut citer aussi l'apparition de Vanessa Paradis le temps d'un Week-end à Rome selon Etienne Daho.

Autre adaptation intéressante : une Mala Vida avec Olivia Ruiz. Même si cela s'avère un peu décevant : non pas que le morceau ne s'écoute avec plaisir, bien au contraire, mais l'original de la Mano Negra est encore trop récent dans nos oreilles et il s'en dégage encore une énergie que l'on ne retrouve bien sûr plus ici.

Agréable surprise également, un Où veux-tu que j'regarde de Noir Désir par Émilie Loizeau (reprise pleine d'attente contenue qui, cette fois, vaut très très largement l'original et où l'oiseau Émilie est fort bien dirigée par les deux compères).

Oh mais rapelle toi Barbara

Que tu n't'appelles pas comme ça

Ça peut servir / Pour les souvenirs

Oh mais elle veut pas qu'on la touche

Elle veut même pas qu'on la voie

Mais y'a que toi là !

Où veux-tu qu'je r'garde ?

L'album est inégal (tout comme les précédents) mais recèle (tout comme les précédents) quelques pépites que chacun sélectionnera selon ses goûts et ses couleurs, c'est fait pour.

Avec constance et régularité, les deux compères de Nouvelle Vague nous compilent une belle petite discothèque.

Tout cela (album récent comme précédents) à écouter sur notre playliste deezer qui vous met en regard les originaux et les reprises de Nouvelle Vague(2).

Bon très clairement et c'est pas pour faire genre moderne, mais on préfère de très loin les reprises NV et c'est comme une seconde jeunesse offerte à des chansons que, sinon, il ne nous viendrait pas à l'idée d'encore écouter aujourd'hui.

____________________________

(1) : d'où leur marque de fabrique, Nouvelle Vague

(2) : de rien, je sais c'est du boulot mais ça m'a fait plaisir.


Pour celles et ceux qui aiment les remakes.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 10:13

Yakakliker pour écouter


From the past.

Remercions tout d'abord Utopie pour nous avoir mis sur la “piste” de cette américaine d'origine allemande : Sibylle Baier.

D'autant qu'on avait peu de chance de la découvrir par hasard : la dame n'a enregistré qu'une douzaine de chansons ... en 1970 ! Depuis, plus rien.

Et encore, l'album n'était même pas sorti alors !

C'est le fiston qui, en 2006, a entrepris de secouer la poussière des vieilles bandes et de faire la promotion de maman.

Autant dire qu'il faut savourer et déguster ces perles rares, y'en n'a pas d'autres !

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifMalgré la distance et le temps, ça sonne clair et juste : une voix très pure, juste accompagnée d'une subtile guitare.

Jetez donc une oreille sur ce Tonight dont on vous livre ici un large extrait ... hmmm.

Très égoistement, on regrette un peu que la dame ait préféré sa vie privée à une carrière potentielle ...


Pour celles et ceux qui aiment les hippies.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 06:03

Yakakliker pour écouter


From Mâcon.

Nicolas comment ?

Oui, Nicolas Comment.

Ou l'histoire du photographe qui se met à la musique (repéré par MAM).

Il avait déjà travaillé avec Rodolphe Burger et son style s'en approche.

Il vient de confier la mise en scène de son album à Marc Collin que l'on connaît bien depuis une certaine Nouvelle Vague.

Voilà pas mal de références qui justifient le détour par le mâconnais pour découvrir cet album qui vient tout juste de sortir : Nous étions Dieux (cette chanson titre est celle qu'on préfère).

Des “textes à texte”, parfois un peu sulfureux (avec un petit parfum de gainsbarre), un phrasé ténébreux (dans la veine du strasbourgeois déjà cité plus haut), une curiosité de la nouvelle scène française.

Même si le bonhomme se dit ambitieux plutôt que prétentieux, cela sonne un peu trop sophistiqué/recherché pour notre goût et pas tout à fait aussi mélodique qu'on l'aurait aimé.

Mais à écouter tout de même : la production franco-française n'est pas si riche que l'on puisse bouder cette découverte.


Pour celles et ceux (mais surtout celles) qui aiment le côté obscur du chanteur mâle.
Libé en parle.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 06:22

Yakakliker pour écouter


Coup de gueule from Bamako.

BMR & MAM, deux baobab-coolIndéniablement cet été aura été africain ! voyage au pays Dogon, expo Branly, deux films (musique au Congo et guerre au Tchad) et ...

et bien c'est la troisième fois qu'on parle en ce lieu de la musique de Tiken Jah Fakoly.

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifUne déjà longue histoire puisque ça fait près de dix ans qu'on apprécie son reggae.

Doumbia Moussa Fakoly est d'origine ivoirienne mais se trouve désormais persona non grata dans différents pays (dont le Sénégal après sa chanson Quitte le pouvoir dont on pourra savourer une partie du texte un peu plus loin).

Depuis, il a trouvé refuge musical au Mali et c'est à Bamako que son dernier album, African Revolution, a été produit. Et lorsqu'on connaît le dynamisme musical de cette ville, c'est une très bonne chose pour nos oreilles. On s'éloigne un peu du reggae des débuts, très roots avec ses grands choeurs féminins (on aimait bien) pour gagner une orchestration très fine et riche en instruments de toute sorte, dont une basse chaleureuse, des percussions syncopées et bien sûr la traditionnelle kora mandingue. Ce renouvellement musical rafraîchissant est bien venu.

On retrouve toujours avec plaisir quelques reggaes très musicaux et très poétiques (Marley Foly, Vieux Père, ..).

Mais ce sont bien sûr ses textes les plus décapants qui ont fait la renommée du trublion Tiken Jah.

Des textes rafraîchissants, très “basic politic”, bien éloignés de la langue de bois à laquelle nous sommes habitués.

Sors de ma télé : (nouvel album 2010 African Revolution)

Tu fais des plans sur la comète allez(1) ! On y croit, on n'y est jamais allés, on est désolés ! Sors de ma télé ...

Tu fais des gestes avec les bras, tu dis qu'un jour le peuple te comprendra, qu'il faut un chef pour montrer le chemin, que le bonheur c'est pour demain - Sors de ma télé - Tu fais des belles phrases la main sur le coeur, mais la fin de tes phrases on la connaît par coeur, on pourrait même si tu laisses ta place faire le discours à ta place - Sors de ma télé - Tu dis qu'il faut payer les dettes du FMI jusqu'au dernier centime, tu dis qu'on sera les premiers de la classe et qu'il est mort le temps de la lutte des classes - Sors de ma télé ...

Il faut se lever : (nouvel album 2010 African Revolution)

Personne ne viendra changer l'Afrique à notre place

Il faut se lever pour changer tout ça !

African revolution : (nouvel album 2010 African Revolution)

We want a revolution, young people revolution, intelligent revolution must be african education

Go to school brother and learn what they are doing, it will open your eyes ...

Sauver : (album 2004 Coup de gueule) http://carnot69.free.fr/images/tiken jah9.jpg

Venez nous sauver, ils veulent nous tuer

Lorsque les gouvernants et les rebelles se battent

Les innocents paient toujours les pots cassés

On les tue, on les viole, on les chasse et tout le monde s'en fout

On se demande souvent si l'ONU et les Droits de l'Homme existent

Parce qu'il n'y a personne pour sauver ni protéger ces innocents

Ouvrez les frontières : (album 2007 L'Africain)

Vous venez chaque année, été comme hiver, [...]

Nous sommes des milliers à vouloir comme vous venir sans rendez-vous,

Nous voulons voyager et aussi travailler ...

L'Afrique doit du fric : (album 2004 Coup de gueule)

Ainsi donc l'Afrique doit du fric ?

Quitte le pouvoir : (album 2004 Coup de gueule)

Quitte le pouvoir, je te dis quitte le pouvoir

Ça fait trop longtemps que tu nous fais perdre le temps

Depuis quarante ans tu refuses de foutre le camp

Tu pourrais avoir des emmerdes si tu nous laisses dans la merde

Oh la la, oh la la !

Pour éviter toute méprise, je tiens à avertir nos lecteurs peu avertis de la politique africaine que cette dernière chanson ne vise pas le petit mari de notre célèbre grande chanteuse Carla Bruni mais le président Me Wade du Sénégal. Mais que cela ne nous empêche pas de reprendre le refrain tous en choeur, la musique est belle !

________________________________

Goûtez moi Marley Foly ou African Revolution, hmmm ....

Toutes nos chansons préférées de ses différents albums sont en écoute intégrale depuis notre playliste.

À découvrir de toute urgence si ce n'est pas déjà fait (et si c'était déjà fait : à re-découvrir de toute urgence !).

Et Tiken Jah est en tournée : le 29 novembre à Lyon, le 18 juin à Paris (POPB), etc.

http://carnot69.free.fr/images/clinoeil.gifEnfin, petit clin d'oeil à la drim-tim du Mali de cet été : la photo [repiquée sur le web] de la vignette en tête du billet est celle d'un mur peint de ... Ségou, haut lieu du festival musical africain !

____________________________

(1) : et oui, les textes d'apparence naïve de Tiken Jah recèlent quelques perles !


Pour celles et ceux qui aiment les coups de gueule.
Un article de France 2.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 18:59

Yakakliker pour écouter


From Denmark via Berlin.

Chouette(1), voici une nouvelle voix venue du froid.

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifAgnès Obel (Agnes Caroline Thaarup Obel) arrive avec son piano (et sa voix donc), directement du Danemark, via Berlin.

Un piano éthéré, une voix douce et sensuelle et de jolies ritournelles.

Une suave et aérienne harmonie entre les cordes vocales de la demoiselle et celles de son piano.

Il y a parfois des accents d'Alela Diane (Brother Sparrow) et même si le piano est parfois trop envahissant à notre goût, on aime cette demoiselle qui vient tout juste de nous arriver du nord, c'est tout frais dans les bacs.

Jetez donc une oreille sur ces quelques touches de pur ivoire : ici http://carnot69.free.fr/images/note.gif, (un extrait de Sons & Daughters).

Quant à la voix ... ici http://carnot69.free.fr/images/note.gif un extrait de Riverside.

Nos chansons préférées sont en écoute intégrale depuis notre playliste.

_____________________

(1) : mouais, j'en conviens, c'est très mauvais, mais je ne pouvais quand même pas laisser passer.


Pour celles et ceux qui aiment le piano et les voix chaudes venues du froid.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 06:03

Yakakliker pour écouter


Mélange des genres.

La belle berbère est née au Maroc. Elle vit en France. Elle chante en anglais, ou en berbère, ou en français ou en arabe. Du blues, du fado, du tango, du raï, du groove, du jazz.

Laissez vous emporter avec Hindi Zahra, loin des frontières musicales. Loin des frontières tout court.

En ces temps troublés, il est bon de se rappeler la rondeur de notre planète. La rondeur de la voix envoûtante d'Hindi Zahra nous y aide, sans prétention, tout entièrement dévolue à la musique.

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifJetez donc une oreille sur le swing de cet Oursoul (Our soul en angliche ou Ursul en berbère : la nostalgie). Ça n'a l'air de rien comme ça, mais les guitares sont sobres et parfaites, le chant exotique et obsédant, ...

Un extrait de l'interview (intéressante) chez Froggy :

[...] Parfois, ça m'énerve qu'on insiste sur les différences comme si c'était des barrières alors qu'on est tous au même niveau. Plus je voyage, plus cette pensée se confirme : d'accord, il y a des différences culturelles, il y a des endroits plus ou moins difficiles à vivre, mais pour moi tout le monde part d'une même base. Quand tu mets des enfants dans un même endroit, peu importe l'endroit d'où ils viennent, ils n'ont aucun problème pour s'arranger entre eux. Moi je suis issue d'un métissage, j'ai toute une série de langues ... Je ne peux plus m'identifier à un seul endroit, un seul pays.


Pour celles et ceux qui aiment la musique qui vient de partout.
Le site officiel (bio, musique, ...). Une interview chez Froggy.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 19:23

Yakakliker pour écouter


London calling.

Reprise en fanfare de la saison musikale !

Avec Pete Doherty, enfant terrible des tabloïds so british, camé à demi repenti, ex de Kate Moss dite la crevette et j'en passe et des frasques et des scandales ...

Mais oublions Gala ou Voici(1) et concentrons nous sur la miousik car derrière le diable se cache parfois une voix d'ange (et un sacré musicien).

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifÉcoutez moi un peu ce Last of the English Roses, façon Clash, on ne s'en lasse pas ...

She almost spilled her lager

Toasting girls of great beauty

But the closing moved by

Coming of age, coming alive

All the boys together

And all the girls together

She's the last of the English roses

She's the last of the English roses

Yeah she's the last of the English roses

She's the last of, last of the English

English roses

Ah sometimes you can't change

There'll be no place

L'impertinent impénitent se permet même de citer en français (c'est presque inaudible à la fin de ce morceau) un texte de Jean Genet : je te drague la rose mystique, tu l'arroses mystique ...

________________

(1) : ces dames se reconnaitront ... elles connaissaient Pete Doherty avant moi ! 


Pour celles et ceux qui aiment les punks même imbibés.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:22

Yakakliker pour écouter


From Belgium.

 

Dans la série des voix ténébreuses, après notre strasbourgeois Rodolphe Burger, après l'américain Matt Berninger, voici le belge Mark Lanegan qui ferait (presque) passer Leonard Cohen pour un petit chanteur à la croix de bois.

Mark Lanegan vient du groupe Screaming Trees.

Il a rencontré Isobel Campbell, l'ex-vocaliste-violoncelliste de Belle & Sebastian.

http://carnot69.free.fr/images/coeur.gifEt voilà formé ce qui pourrait bien être "LE" duo de ce début de siècle. Si, si.

Que les esprits du web 2.0 maudissent à jamais ce blog si vous ne vous mettez pas à fredonner pas la, la, la, ... avec Mark et Isobel sur Who built the road, si vous ne vous gratouillez pas le ventre au rythme de la guitare de Deus ibi est, et si vous ne vous balancez pas au son des violons de The false husband (notre préférée).

Derrière la mise en musique technicolor façon Ennio Morricone, le duo réalise une incroyable alchimie et ose même, au-delà des classiques refrains, repons et choeur, entonner deux partitions complètement différentes comme à la fin de The false husband (qu'on voudrait voir ne jamais s'arrêter) ou, plus fort encore, dans la reprise de la vieille balade de Ramblin' man.

À découvrir sans tarder !

Est-ce la voix ? Matt Berninger chantait (dans All dolled-up in straps) :

Now, love, where have you been ?

Dolled-up in staps, all colored in

Now, love, where have you been ?

Where have you been ?

Et voici Mark Lanegan (dans The false husband) :

Where have you been, my darling ?

Where have you been, my friend ?

__________________________

D'autres paroles de Mark Lanegan (The circus is leaving town) :

The circus is leaving town

Oh Ruby, roll your stockins down

Circus is leaving town

Oh Ruby, dry your eyes. 


Pour celles et ceux qui aiment les voix profondes.
Une critique de la Belle et la Bête.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 08:36

Yakakliker pour écouter


From Seattle.

Avec son physique de gros nounours, Damien Jurado poursuit tranquillement son bonhomme de chemin depuis Seattle.

Peut-être un peu trop effacé (dans les médias comme dans ses chansons), ce song-writer compose un doux pop-folk (on aime bien) tirant parfois sur le rock (on aime moins) et lorgnant souvent du côté de Neil Young.

Sa production abondante est prétexte à quelques belles balades.

 

Notre palyliste est en écoute intégrale et gratuite sur Deezer : profitez-en ! 

 


 

 


Pour celles et ceux qui aiment le folk.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article

On A Tout Rangé