Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 17:27
Le très design site du filmAprès Paprika, l'anime nippon dont a parlé il y a quelques jours, voici de nouveau un film qui joue avec notre image des images : Déjà vu, un polar américain avec Denzel Washington.
Si l'on est bon public et que l'on accepte l'invraisemblable prétexte du film (l'armée US dispose d'un truc qui remonte dans le temps, rien que ça) comme une simple astuce de scénario et une très bonne idée de mise en scène, alors on goûtera là un bon polar.
Un peu à la manière de Memento (qu'on a d'ailleurs déjà cité ici), ce qui se passe après (après dans le film, donc bien sûr avant dans le temps) explique peu à peu au spectateur manipulé, ce qui se passe avant (avant dans le film, donc bien entendu après dans le temps) ... vous me suivez ?
Mais tout cela semble filmé comme avec une certaine distance et l'on n'adhère pas beaucoup plus aux personnages qu'on ne croit au scénario et cette "curiosité" ne va guère au-delà du sympathique exercice de style pour intellect frileux cherchant l'abri d'une salle obscure pendant l'hiver.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Cinoche
commenter cet article

commentaires

christophe fétat 09/06/2007 14:31

La possibilité d’intervenir sur le passé ou le futur pour les modifier lorsqu’ils sont synonymes de catastrophes individuelles ou collectives est un thème récurrent de la science fiction depuis H. G. Wells. Du château des Carpathes de Jules Vernes à l’invention du docteur Morel de Bioy Casares une autre lignée de romans montrent des personnages qui cherchent à mettre le temps entre parenthèses pour le revivre indéfiniment. Le cinéma n’a pas été avare d’adaptation de ces textes cultes. Vous vous souvenez sans aucun doute du célèbre Dead zone inspiré par le roman du même nom de Stephen King où le personnage cherche à empêcher l’avènement d’un nouvel Hitler ou des maîtres du temps réalisé par René Laloux sur des dessins de Moebius inspiré par L’orphelin de Perdide de Stefan Wul où un vieux loup de l’espace aide un enfant qui s’avère être lui-même perdu sur une planète hostile. Plus récemment (au risque de tomber dans le Name dropping mais il s’agit de dresser une typologie de films) Total Recall avec Shwarzenegger, Eternal Sunshine avec Jim Carrey, Solaris avec Georges Clooney ou Paycheck avec Ben affleck avaient exploré le rapport avec le passé et la mémoire que l’on en a qu’il est toujours tentant de modifier pour mieux vivre son présent. A la mi décembre est sorti Déjà vu réalisé par Tony Scott avec pour acteur principal Denzel Washington qui développe comme dans Minority report avec Tom Cruise l’idée que le gouvernement s’est doté d’une brigade policière spécifique pourvu d’un système d’observation du temps. Dans les deux films il s’agit d’arrêter les criminels avant qu’ils ne commettent leur délit en l’occurrence pour Déjà vu empêcher un attentat terroriste d’un extrémiste américain qui pousse le patriotisme jusqu’au délire sanguinaire. Comme le dit Gérard Klein dans sa préface au volume de son anthologie de SF consacrée à cette thématique du voyage dans le temps (on la trouve encore parfois dans les vides greniers ou chez les bouquinistes). la tâche des réalisateurs ou des écrivains n’est pas simple car il s’agit de faciliter la « suspension volontaire de l’incrédulité » pour rendre ces bonds dans le passé vraisemblables. Dans un cas comme dans l’autre finalement peu importe la validité des explications scientifiques avancées dans le film la magie de la fiction opère et décline très habilement les différents problèmes du paradoxe temporel. Peut-on changer le passé ? Voyager dans le passé ne revient-il pas à faire en sorte que ce qui est déjà arrivé puisse arriver ? Doit-on le changer lorsqu’on le peut ? Le happy end final inévitable dans une production hollywoodienne ne gâchera pas le plaisir de ce bon film d’action à caractère fantastique doublé d’une belle histoire d’amour où Denzel Washington montre s’il en est encore besoin qu’il est un acteur d’une très grande sensibilité. Ce film n’est certes pas un chef d’œuvre comme Mulholland Drive ou 2006 qui jonglent avec les cycles du temps avec une virtuosité déroutante mais vous passerez le temps de manière très agréable.

madamedekeravel 19/12/2006 21:57

Bonjour ! Et merci pour votre visite sur mon blog (ce qui, je dois l'avouer, n'a aucun rapport avec 'déjà vu" !...).Je sais maintenant que BMR & MAM existent, que MAM n'est pas qui je croyais, qu'ils sortent beaucoup, voient des films et lisent. Mais je n'en sais pas beaucoup plus sur eux. Sont-ce des filles, garçons, fille/garçon ? Blond ou brun ? Jeune ou vieux ? Black, blanc ou beur ? Quel mystère !

On A Tout Rangé