Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 08:07
Amazon
Après Mandela.

Après Les soldats de l'aube, lu il y a quelques années (c'était avant l'éclosion de la blogoboule), voici L'âme du chasseur du même auteur sud-africain : Deon Meyer.
C'est écrit à l'américaine, vite fait bien fait, comme un scénario pour Hollywood.
On est donc bien loin des polars littéraires comme ceux que nous avons pu découvrir avec Mankell, Connelly, Indridason et d'autres, et le style relève plutôt du roman de plage ou de TGV.
Mais tout l'intérêt de ce bouquin (et il est d'un grand intérêt) vient du contexte dans lequel se déroule l'intrigue : l'Afrique du Sud d'après Mandela, l'Afrique du Sud d'aujourd'hui, celle d'après le 11 septembre 2001.
Les services de renseignement du nouveau régime (un nouveau régime qui peine encore à se mettre en place) livrent bataille alors que les plaies de la guerre civile sont encore bien loin d'être refermées.
[...] Miriam dévisagea Janina d'un air glacial, ses yeux, sa bouche, ses mains.
- Je ne vous crois pas.
Janina soupira.
- Parce que je suis blanche ?
- Oui. Parce que vous êtes blanche.

Et l'on devine derrière tout ça que d'autres (CIA, extrêmistes islamistes, ...) éprouvent un malin plaisir à souffler sur les braises.
L'intrigue de base est plutôt simple (pour Hollywood sans doute !) : pour aider un ancien ami, un grand black, ancien militant (doux euphémisme) désormais rangé, se trouve embringué dans le convoyage de renseignements explosifs. Il se retrouve vite pourchassé par divers rapaces et enfourche une BMW GS avant de traverser tout le pays et le roman raconte cette course-poursuite à moto (l'auteur n'a peut-être pas une âme de chasseur mais assurément une âme de motard).
Mais P'tit (c'est l'ancien nom de guerre du héros) n'aime pas qu'on le chatouille quand il veut rendre service et il va vite retrouver ses anciens réflexes (c'était un ancien tueur à la solde du KGB).
Même si c'est plutôt bien ficelé, il n'y a pas là de quoi se triturer les méninges.
Du moins de ce côté.
Car ce n'est pas tout et au fil des pages et des flash-backs on découvre tout un monde : celui d'une Afrique du Sud plutôt méconnue, les accointances entre les services secrets d'ici ou d'ailleurs, les luttes raciales d'hier (Boers, Anglais et Xhosas) auxquelles répondent les intrigues intestines d'aujourd'hui.
Et ça, c'est passionnant.

Pour celles et ceux qui aiment la moto, les voyages et l'Histoire.
Bleu et noir et l'Actu du Noir en parlent.

Partager cet article

Repost 0
Published by BMR - dans Bouquin
commenter cet article

commentaires

Choupynette 30/11/2007 22:21

Il est dan sma PAL celui-ci. Je l'ai choisi justement pour son contexte. j'espère apprécier aussi!

Cathe 30/11/2007 10:06

Ah oui, "Les soldats de l'aube" c'était excellent ! Mais je n'ai pas continué... suis pas dans une période polar ;-)

Jean-Marc Laherrère 11/11/2007 14:15

Je vous trouve un peu dur avec Deon Meyer. Il a juste, dans ce troisième ouvrage (après les soldats de l'aube et jusqu'au dernier) exploré un nouveau style, après l'histoire d flic, puis de privé, un grand classique, l'ancien soldat/flic/tueur/agent secret ... tiré de sa retraite contre son gré. Et de mon point de vue, il le fait de façon magistrale, avec de magnifiques descriptions, et surtout une très belle chronique de la nouvelle Afrique du Sud. Les deux premiers donnaient les points de vue des blancs, aigris, ou honteux de découvrir ce qu'ils avaient cautionné, cette fois on se place de celui d'un combattant noir, et il montre également l'immense difficulté qu'il y a a faire travailler ensemble des hommes et des structures qui se sont combattus et hais. Tout ça au travers d'une histoire parfaitement maîtrisée. Le dernier paru, le pic du Diable reprend le personnage de P'tit, sans en faire le seul "héros".

BMR 11/11/2007 14:31

Dur ? Oui, un peu. Mais on a quand même bien aimé ce bouquin et on lui a trouvé plein d'intérêt(s).Mais il faut quand même avouer que l'écriture est très classique, le montage (de courts chapitres qui nous font passer d'un lieu à un autre) très "cinéma", le road-movie à moto "un peu court", ...Bref, si l'histoire ne se passait pas en Afrique du Sud avec tout l'arrière-plan historico-politique qui fait l'intérêt de ce roman ... cette histoire pourrait passer inaperçue, noyée dans les standards US ...Mais justement, cela se passe en Afrique du Sud avec tout le contexte de l'Histoire récente en arrière-plan et c'est bien là, à nos yeux, tout le sel de ce polar.

Black 10/11/2007 11:52

Un roman policier... ?Un roman d'espionnage... ? Plus que cela, les romans de Deon Meyer sont surtout l'occasion de découvrir un peuple, un pays, l'Afrique du Sud (à l'instar d'un Henning Mankell nous faisant découvrir sa Scanie natale ou son Afrique aimée) Ils chantaient sans hâte, portés par les rythmes paisibles de tout un continent et les bruits de la nuit cessant, le veld silencieux accueillit le chant, l'Afrique ouvrit les bras.Les notes envahirent Thobela, l'arrachèrent au pont, lui firent lever les yeux sur la trouée d'étoiles qui se trouvaient dans son champ de vision, il entrevit un monde de Noirs, de Blancs et de métis vivant dans une harmonie encore plus parfaite, un monde de possibilités fantastiques et laissa l'émotion, infime et d'abord retenue, éclater, tandis que la musique emplissait son âme.

On A Tout Rangé