Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de A à Z

Pratique : tous nos coups de coeur par ordre alphabétique, le répertoire du blog  Nos belles photos de nos beaux voyages
Pratique : tous les artistes et groupe de musique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire du blog  Pratique : tous les films par ordre alphabétique d'auteur, le box office du blog

Les bouquins de A à Z

Pratique : tous nos bouquins par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire  Pratique : tous nos bouquins nordiques par ordre alphabétique d'auteur, ne perdez pas le nord
Pratique : tous nos polars par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des polars  Pratique : tous nos bouquins asiatique par ordre alphabétique d'auteur, le répertoire des auteurs asiatiques du blog
Pratique : toutes nos BD par ordre alphabétique, l'annuaire des BD du blog  Nos meilleurs petits bouquins, les opsucules minuscules de moins de 100 pages
Le best-of de nos meilleurs bouquins, les coups de coeur parmi les coups de coeur  Les suggestions du chef, coups de coeur parmi les coups de coeur


On voyage !

Les photos de nos voyages

on vous a vu

  • Statistiques depuis 2006
  • [] aujourd'hui
  • [] en ligne

 

ON TROUVE !

 

Loading

ON EN EST   

Retrouvez-nous sur Critiques Libres   Retrouvez nous sur Trip advisor
Retrouvez nous sur Babelio   C'est Wiki sait tout  
Notre logo   Le contenu de ce blog n'est pas libre de tout droit, cliquez pour le détail

On A Tout Archivé

1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 08:41
On avait déjà cité Arnaldur Indridason dans un précédent billet parmi les auteurs de polars venus du froid scandinave.
Polar noir Voici sa deuxième traduction de l'islandais : un polar, un roman plutôt, rude et sombre (il y est beaucoup question de violence familiale) comme les paysages d'Islande.
Une histoire oppressante qui fait resurgir les fantômes du passé des uns et des autres. Et La femme en vert, confirme qu'Indridason est bien digne du meilleur Henning Mankell (celui des débuts).
D'ailleurs c'est sans doute un signe, l'inspecteur Erlendur d'A. Indridason et le Wallander de H. Mankell partage tous les deux un divorce ainsi que des relations difficiles et conflictuelles avec leur propre fille !

- J'avais juste envie de te voir, interrompit-elle. J'avais juste une putain d'envie de voir de quoi tu avais l'air.
- Et alors, j'ai l'air de quoi ? demanda-t-il.
Elle le fixa du regard.
- D'un pauvre type, répondit-elle.
- Bon alors, nous ne sommes pas très différents l'un de l'autre, rétorqua-t-il.
Elle le dévisagea un bon moment et il eut l'impression qu'elle souriait.

Pour suivre : la voix, du même auteur.
Repost 0
Published by BMR - dans Bouquin
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 20:58
Cliquer pour une planche de la BDPoursuivant notre saison BD Clin d'oeil, nous avons dépoussiéré de nos étagères une série qui nous avait transportés il y a maintenant une dizaine d'années : bonne pioche, tant il est vrai que le charme a de nouveau opéré.
Les eaux de Mortelune nous plongent avec effroi dans un Paris d'après cataclysme (Lyon apparaitra dans l'album n° 4) où les pluies acides détruisent bâtiments, bêtes, hommes et mutants, et l'on y découvre peu à peu notre futur univers.
Tout y est redevenu moyen-âgeux sous la coupe du Duc Malik et du Prince Jérome de Mortelune, deux débauchés qui détiennent les clés du pouvoir sur cette terre dévastée : le carburant et l'eau douce.
L'intrigue progresse au fil des albums et le n° 5 offre une belle fin poétique mais plutôt pessimiste à cette histoire pour adultes.
Les numéros 6 à 10 tentent avec moins de succès de faire littéralement revivre les personnages.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans BD bulles
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 07:00
Le site de l'ambassade des Pays-BasUne idée de balade dans Paris : un jeu de piste le long de La Méridienne, l'hommage de l'artiste hollandais Jan Dibbets au scientifique François Arago.
Tout au long du tracé nord/sud du méridien de Paris (qui fut un temps la référence universelle avant que ces maudits anglais ne fassent valoir celui de Greenwich), des petits médaillons sont encastrés dans le sol de Paris depuis le XVIII° arrondissement au nord jusqu'au parc Montsouris au sud, en passant bien entendu par Le Louvre et l'Observatoire de Paris, passage obligé.
C'est aussi l'un des lieux mystérieux du Da Vinci Code ...
On peut également en profiter pour faire un détour par un autre méridien tout proche, celui tracé au sol de l'église Saint-Sulpice devant le gnomon astronomique (encore un haut lieu du "Code" !).

La localisation des médaillons se trouve sur le site de l'ambassade de Hollande. Mais attention, la plupart manquent à l'appel, victimes de vandales et de collectionneurs : la balade ne prend réellement de sens qu'à partir du Palais Royal au nord jusqu'à Montsouris au sud.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Paris
commenter cet article
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 19:09
Le site de l'expo Jusque mi-janvier le Grand Palais accueille Walt Disney. L'expo (destinée aux adultes plutôt qu'aux jeunes) met en parallèle l'esthétique des studios Disney et les sources d'inspiration de ses différents dessinateurs : cinéma expressionniste allemand et autre (Faust, Frankenstein, ...), gravures de Gustave Doré, illustrations anglaises, etc ...
Les montages de films (qui font alterner dessins animés Disney et films d'inspiration) sont très évocateurs et les textes d'accompagnement sont particulièrement clairs.
On peut également y découvrir de beaux décors peints sur verre ou celluloïd pour la "caméra multiplans" ainsi qu'un étrange dessin animé de quelques minutes (Destino) réalisé par Walt Disney et ... Salvador Dali !
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Paris
commenter cet article
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 20:28
Cliquer pour une planche de la BD Un polar en BD à ne pas manquer avec la série Le tueur qui nous plonge dans les états d'âme d'un tueur très ordinaire et très professionnel.
Un dessin moderne et original (on vous propose une planche derrière la vignette à gauche) mais qui reste très lisible et un texte fort bien construit, digne des meilleurs polars : rien à jeter dans cette série de 5 albums qui sort de l'ordinaire et qui a le mérite de réhabiliter une profession trop longtemps méconnue !
Quelques citations :
Mon idée de la gentillesse, c'est de foutre la paix aux autres, et tout ce que je demande, c'est que les autres me foutent la paix. Tous les autres.
... Pas la peine de me parler de justice ou de morale. Même Dieu je ne le crois pas. Chez moi, il a un casier.
... Moi je n'obéis à personne, je ne crois en personne, et je ne réponds de mes actes à personne. Mon seul mobile pour faire ce que je fais, c'est l'argent.
... J'aide les richards à s'entre-tuer. Les pauvres, eux, ils n'ont pas les moyens. Ils font ça eux-mêmes. Et après, ils finissent leur vie en taule.

La suite est ici.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans BD bulles
commenter cet article
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 18:02
Amazon
Attention, danger : risque d'accoutumance élevé !

Oubliez vite qu'il s'agit d'un manga et la consonnance japonaise du nom de l'auteur Naoki Urasawa.
Ne vous arrêtez pas au titre non plus, car Monster est véritablement une excellente bande dessinée (primée au Japon et parue en français chez Kana).
Le dessin (même s'il est en noir et blanc) est plus fouillé qu'il n'y parait, les dialogues sont fort bien écrits, et l'intrigue de ce thriller s'avère au fil des 18 volumes (ben oui, quand même !), riche et complexe à souhait.
Les mangas sont aux albums BD un peu ce que les séries télé sont au film en technicolor : Naoki Urasawa profite donc de la liberté du format manga publié en épisodes pour construire savamment son intrigue et développer d'agréables digressions qui sont autant de promenades où apparaissent de multiples personnages souvent très attachants. Le suspense, et parfois l'émotion, de chaque épisode nous tiennent en haleine jusqu'au suivant.
L'action de ce polar se déroule principalement en Allemagne (et autres pays de l'est) avec en décor la chute du Mur de Berlin, la réunification allemande, les néo-nazis ...
Monster constitue aussi un accès facile à l'univers des mangas : c'est quand même un vrai manga, en noir et blanc et qui se lit de droite à gauche. A découvrir absolument !
Pour suivre sur ce blog : Death Note, Manhole, Reset, Quartier lointain et surtout : Le sommet des dieux .
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans BD bulles
commenter cet article
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 21:35
Encore un clien d'oeil miousikal, avec Renaud qui nous revient en forme avec sa chanson "Les bobos".
On vous propose deux petits jeux à partir de sa musique :

1. Pour les branchés techno, à coup de copier/coller, vous composez vous-même votre propre chanson "Les bobos".
Histoire de lancer la compétition, on vous propose notre version ! Do it yourself !

2. Pour les branchés sondages, on vous propose un petit questionnaire à points.
Répondez honnêtement (si, si) et comptez vos points.
On a totalisé près de 40%. Qui dit mieux (ici) ?

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 19:37
On n'est pas vraiment branché rap ou hip-hop, mais en cette ère pré-sarkozyste, on fera une exception pour l'humour de Kamini et le "beat" de sa miousik, c'est vrai qu'il est bon.
Clin d'oeil à découvrir sans attendre, et c'est en direct sur le web, juste ici (merci Juan).

J'viens pas d'la cité mais le beat est bon
j'viens pas d'Paname mais de Marly-Gomont
y'a pas d'bitume là-bas c'est qu' des pâtures
mais cela n'empêche que j'ai croisé pas mal d'ordures.
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Miousik
commenter cet article
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 07:51
Un fort beau film (sans doute le meilleur film 2006) sur les écrans avec Je vais bien, ne t'en fais pas porté par la jolie et intense Mélanie Laurent.
Mais sortez vos mouchoirs, car l'histoire est bien belle mais bien triste aussi à l'image de la chanson Lilli (U-turn) de Aaron dont on vous propose un bel extrait ici.
Autour de l'incommunicabilité entre les générations et de l'amour non dit, Philippe Lioret (Mademoiselle, L'équipier) nous livre un film désespéré avec une fin habile qui en surprendra plus d'un ...
Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Cinoche
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 22:57

Arte VoDDans la série "on a testé pour vous ...",
Arte propose sur son site un service de vidéo à la demande (commenté ici par une revue web).
Bien sûr d'autres offres (Free, Orange, Canal, ...) sont disponibles mais, hormis quelques séries, fournissent plus ou moins la même chose que les loueurs de DVD.
L'avantage d'ArteVoD est de mettre à disposition la plupart des reportages et documentaires diffusés par la chaine culte des bobos.
Pour 2 ou 3 euros on peut regarder tranquillement chez soi et à l'heure que l'on veut les reportages que l'on a manqués sur Arte.
Ces reportages sont en général plus courts que les films et le téléchargement reste donc raisonnable même avec une connexion ADSL basique (1h à 1h30 pour un reportage d'1h avec un simple ADSL à 1 Mo).
Le film téléchargé sur PC reste disponible 30 jours et, dans ces 30 jours, à partir du lancement de la première image on a 48 heures pour visionner la totalité du film.
Il est quand même plus confortable de disposer d'une connexion PC/TV, même si le film reste visible directement sur le PC.
Exemple : nous avions vu à la télé le reportage sur Mao, ce que nous avons pu prolonger sur le PC par le documentaire que nous n'avions pas vu en 2005, Good bye Mao qui évoque les évolutions récentes de la Chine, la suite en quelque sorte.

Un autre site de VoD bien fourni en reportages : VoDeo qui permet le téléchargement, la version DVD et même le visionnage en ligne (c'est un peu moins cher que le téléchargement).

Enfin, histoire d'être aussi complet que possible, un annuaire de recherche d'un film en VoD.

Repost 0
Published by BMR & MAM - dans Cinoche
commenter cet article

On A Tout Rangé